DIY

DIY – Changer les pneus de sa Harley

to the bones - pneus harley couv

Hello à tous et toutes! Bienvenue sur le deuxième « Do It Yourself » customisation moto du blog! J’ai décidé il y a quelques temps de changer les pneus de mon 48 de chez Harley Davidson et comme c’était une première pour moi, je me suis dit qu’une fois de plus un pas à pas pourrait filer un coup de main aux novices comme moi qui ont décidé de mettre les mains dans le cambouis.

Avant qu’on s’y mette, le pourquoi de la chose.

Dès le début j’ai trouvé qu’un des rares défauts de la forty-eight était son adhérence. Alors certes le modèle que j’ai est un 2012, du coup juste avant que l’ABS ne soit de série (et j’en suis bien content, moins y’a d’électronique mieux je me porte), mais quand même. Après plusieurs années à piloter l’engin je le connaissait comme ma poche, et pourtant au moindre freinage d’urgence les roues dérapaient immédiatement et c’était séance de curling assurée. Mes années de motocross m’ont appris a rester calme dans les moments de stress et d’urgence derrière un guidon et à avoir de bon réflexes, mais quand des fois je me tapais des glissades de 15 mètres je me disais « merde, y’a un truc qui déconne ». Et je vous parle même pas de sous la pluie, c’était quasiment du suicide…

Du coup j’ai commencé à me renseigner en faisant le tour des forums sur internet, et je suis tombé sur des tonnes de témoignages de gars qui roulent en 48 et qui disaient tous que les pneus d’origine étaient merdiques et glissaient comme des savonnettes.

Oui mais pourquoi étaient-ils merdiques? C’est là que le novice que je suis a appris quelque chose!

J’ai toujours cru que ce qui différenciait un pneu d’un autre c’était ses sculptures qui par exemple évacuent plus ou moins bien la pluie. He bien non, l’autre facteur super important c’est la dureté du pneu!

En effet, plus un pneu est dur et moins la gomme accrochera la route, en revanche il aura une plus grande durée de vie, et inversement, plus un pneu est tendre et mieux il accrochera la route, en revanche il s’usera beaucoup plus vite. C’est comme ça que j’ai compris que les pneus d’origine de la 48 étaient dur comme de la caillasse… mais qu’ils pourraient parcourir plus de 10 000 km sans problèmes.

 

Maintenant que le contexte est posé, on se remonte les manches et on s’y met!

to the bones - pneus harley 1

On commence par la roue avant. Comme elle est passive et que le moteur n’intervient pas dessus elle est beaucoup plus simple que l’arrière à démonter. Premièrement il faut surélever la moto de manière à ce que les deux roues ne soient plus en contact avec le sol. Attention à ce que la moto soit bien équilibrée, 300 kg qui vous tombe sur la jambe c’est pas génial. Pour la roue avant il suffit de démonter le gros écrou et de chasser l’axe central. Attention la roue pèse assez lourd. Et voilà! La moitié du travail est déjà faite! Vous réjouissez pas trop vite…

to the bones - pneus harley 2

On attaque la roue arrière. Le premier problème que j’ai rencontré a été que je ne pouvais pas chasser l’axe de la roue qui venait buter contre le silencieux des pots d’échappements. Grosse galère, j’ai hésité à démonter les pots mais je me suis dit une galère à la fois, ça fera un autre DIY 😉

to the bones - pneus harley 3

Du coup en système D j’ai utilisé une sangle à clic pour maintenir en tension le bras oscillant de manière à ce que l’axe puisse sortir en passant par dessus le silencieux. Attention, si vous optez pour cette solution il faut absolument protéger tout la partie garde boue arrière avant de venir prendre appui dessus. La tension est assez forte et le frottement pourrait bousiller la peinture.

to the bones - pneus harley 4

Petit bonus, je n’arrivais pas à démonter les quatre visses du dessus qui maintiennent le garde boue avant. En retirant la roue avant j’ai découvert que par en dessous les visses se démontent sans le moindre effort! Avis à ceux qui acceptent de se faire repeindre la tronche par temps de pluie pour plus de style, j’en fais partie.

to the bones - pneus harley 5

Vue raprochée du garde boue retiré.

to the bones - pneus harley 6

Et voilà le travail! Vous venez de transformer votre bécane en moto jet de star wars! Bien sur la règle d’or quand on commence à démonter quoi que ce soit sur une bécane c’est de regrouper toutes les visses / écrous et autres rondelles dans une petite boite et de bien repérer dans quel ordre ils doivent être remis.

to the bones - pneus harley 7

On en arrive dans le vif du sujet: les pneus.

to the bones - pneus harley 8

Je vous présente mes petites merveilles! Dès que j’ai eu mon 48 j’ai tout de suite su que j’allais y mettre des flancs blancs, esprit bobber oblige. Je comptais user le plus possible les pneus d’origine avant de les changer mais au bout d’un moment je me suis dit que je ne pouvais plus rouler avec ces espèces de savonnettes. Du coup j’ai trouvé des pneus à motif vintage qui pour le coup on une gomme extrêmement molle, qui donc accrochent super bien la route mais qui en revanche sont à changer assez régulièrement. Par contre petit bémol, qui dit pneu vintage dit chambre à air. Ces modèles n’existent pas en tubeless. Détail important.

to the bones - pneus harley 9

Ce qu’il faut savoir c’est que lorsque vous achetez des pneus sur internet, vous commencez alors un vrai chemin de croix pour essayer de trouver quelqu’un pour vous les monter sur les gentes. En effet à moins d’être super équipé avec du matériel pro, c’est quasi impossible de monter les pneus sans tout abimer. Il faut donc passer par un garagiste, mais j’ai eu beau en appeler des paquets, ils refusent tous de monter des pneus que l’on n’a pas acheté chez eux. Je saisi pas bien le concept, l’intervention est quand même payante non? Pourquoi refuser? Bref ça a été une vraie chianlie et c’est au bout de pas mal de temps (en les suppliant un peu) que j’ai réussi à négocier avec les gars de chez Sasie center moto qui m’ont fait un super travail de montage et de rééquilibrage, le tout pour pas grand chose niveau prix.

to the bones - pneus harley 10

Autre détail, quand on achète des pneus à flancs blancs ils n’arrivent pas vraiment blancs mais un peu bleus. Il s’agit d’un film protecteur qui s’enlève à l’eau et au savon avec une éponge côté abrasif.

Pour le remontage des roues il suffit de suivre les étapes de démontage à l’envers. Je conseille d’être à deux pour le remontage vu qu’il faut maintenir les roues à la bonne hauteur pendant que l’on replace l’axe central, pas forcément super simple.

to the bones - pneus harley 11

Et voilà! Evidemment le look des pneus reste une histoire de gouts mais moi j’adore! Ca donne une touche rétro à la bécane et une vraie gueule de bobber. Vous avez maintenant les clefs en main pour réussir à changer vos pneus vous même avec quasiment aucunes connaissances en mécanique. J’espère avoir assez détaillé les étapes à suivre, n’hésitez pas à me demander si vous bloquez sur une étape ou juste ne comprenez pas un détail. J’espère que vous allez autant vous éclater que moi à voir votre bolide se transformer!

Bon bricolage!

 

To the bones© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Vous aimerez aussi

7 commentaires

  • Répondre
    Marion
    19 octobre 2017 à 16 h 00 min

    Très belle bécane ! Je ne possède ni de Harley ni de moto mais j’ai quand même aimé lire ton DIY ! (Les hommes de ma famille sont tous des motards, alors c’est super rafraîchissant de trouver un article comme le tien depuis Hellocoton !). J’ai également appris que j’avais des pneus durs comme des cailloux sur ma voiture, et c’est exactement comme tu dis : ça met plus de temps à crever mais la tenue de route est terrible ! Un jour où il pleuvait à torrents je suis partie en savonnette à même 15 km/h dans un rond-point ! Encore pour une voiture qui ne fait que des trajets bateaux ça passe, mais pour une moto je me dis que ça doit être déjà un peu plus dangereux. En plus a Harley a vraiment la classe avec les flancs blancs comme ça ! :) Au plaisir de te lire !

    • Répondre
      Max
      23 octobre 2017 à 15 h 51 min

      Cool que l’article t’ai plu alors que tu ne fais pas de moto! J’essaie justement de démocratiser un peu un univers dans lequel on te regarde de haut si tu ne connais pas tout sur tout.
      Pour les pneus c’est exactement ce que tu dis pour les rond points, j’étais obligé de les prendre à même pas 10km/h… La loose totale. Malheureusement des détails techniques comme la qualité des pneus ce sont des choses que tu ne peux pas deviner par toi même si on ne t’en a pas parlé avant.
      A très bientôt!

  • Répondre
    DIY - la couronne Rock n' Roll de Noël - To the bones
    23 décembre 2017 à 13 h 15 min

    […] pneu. Si (oui ça fait pas mal de « si ») tu as lu le précédent article (DIY – CHANGER LES PNEUS DE SA HARLEY) tu es déjà au courant que j’ai récemment changé les pneus de ma Harley. Le pneu […]

  • Répondre
    Karl
    12 avril 2019 à 11 h 59 min

    Joli pneus. C est quoi comme marque ?

    • Répondre
      Max
      26 mai 2019 à 23 h 09 min

      Hello Karl, je n’avais pas vu ton message.
      Ce sont des Shinko.

  • Répondre
    Pasquet
    27 juin 2019 à 23 h 05 min

    Bonjour Max
    J’ai également changer les pneus de mon 48, des Metzger flancs blancs plus larges que les tiens mais avec sculpture pas du tout vintage comme les tiens ( ils sont vraiment classe les tiens !)
    Pourrais tu indiquer les ref complètes de l’avant et de l’arrière s’il te plaît ?
    Denis

    • Répondre
      Max
      7 juillet 2019 à 23 h 07 min

      Hello hello! Désolé je met mille ans à répondre… Pour les pneus c’était il y a un petit moment donc je ne me souviens pas exactement de la référence complète. Ce que je peux te dire c’est que c’est des SHINKO qui sont homologués en france, et que sur le 48 tu peux monter les mêmes pneus à l’avant et à l’arrière, ce sont tous les deux des 16 pouces. (à vérifier quand même parce que je sais que les deux jantes sont un tout petit poil différentes, l’arrière est plus large je crois, mais normalement le pneu s’adapte sans soucis sur les deux jantes).
      j’espère que ça t’aidera, n’hésites pas si tu as d’autres questions.
      Bon ride!

    Laisser un commentaire